Water and flash!

Cela faisait déjà un petit moment que la sortie était agendée, on n’avait plus qu’à compter sur la météo et… ça l’a fait !

Malgré les pluies – plutôt importantes- et la neige tendant à fondre sur la Vallée, le cavelink de la résurgence de l’Orbe indiquait  10.52cm en ce samedi matin 18 novembre. Bien assez bas pour se lancer dans les Demi-Noyés !

Notre objectif du jour? Emmener sous terre des pros de la photo, mais novices en spéléo. Leur challenge ? Nous en mettre plein la vue. Le nôtre? Transporter leur matos sans casse, sans prise d’eau, et les coacher pour la progression. Un programme alléchant!

On se retrouve au café, ce qui permet de regarder ensemble ce qui risque de poser problème, de s’intéresser aux appréhension de chacun et d’expliquer un peu comment cette grotte a vu le jour. Direction le parking, pour un changement de tenue « à la fraîche ». Et là… chacun est dubitatif à son tour! Zsolt et Gabriel, lorsqu’ils voient les combis bioman qu’ils doivent enfiler, et les spéléos – Marc, Yves, Seb et moi- lorsque nous analysons tout le matos photo à empaqueter de façon étanche. Seul Olivier, qui côtoie les deux mondes ne semble pas trop perdu 🙂 .

On commence donc par la partie touristiques des grottes, mais dans la nuit! Ça change un peu, mais on trouve tout de même notre route jusqu’à l’échelle qui nous permettra d’atteindre cette fameuse galerie.

Les choses sérieuses commencent! Il faut s’habituer au milieu pour certains, jongler avec les kits – 3 sherpas et 2 standards- pour les autres. Petit détail, Gabriel nous avoue avoir une phobie de l’eau. Et bien… bienvenue en spéléo 🙂 Il ne semble pas trop tétanisé pour autant, malgré les jolis bouillons de cette rivière souterraine.

Pendant que Yves équipe la vire, les premiers clichés sont déjà en cours de réalisation. Et c’est d’ores et déjà bluffant. Que nous promet la suite ?

Passage sans une encombre pour nos artistes du jour, ainsi que pour Olivier qui fait sa première sortie « engagée » en spéléo, qui redoutaient pourtant ce défi! On chemine dans le lit de l’Orbe jusqu’à atteindre la galerie du fond. En prenant un peu de hauteur on s’éloigne du tumulte de l’eau, et on profite de pouvoir échanger quelques mots sans crier.

Le repas a sonné; mais… on pourra revoir nos recettes… Entre un plat fade et un autre capable d’assécher le réseau tant il contient du bouillon, on n’a assurément moins brillés que les flashs de nos amis! Yves s’en sort mieux, on ne dévoilera pas son secret :-). Quant à Marc, son estomac cria assurément famine jusqu’à ce que ses coéquipiers lui viennent en aide…

Pour leur part, Zsolt et Gabriel, après avoir avalé leur sandwich, s’attellent à déballer leur trésor. Un câble est semble-t-il resté dans une voiture, mais par un tour de magie de photographe, le boîtier finit bel et bien connecté aux flashs esclaves. Que la lumière soit!

Commence alors un véritable shooting souterrain. On prend la pose, jetant de temps à autre un oeil – une fois qu’on s’est remis des éclairs aveuglants- sur le résultat. Whao. Il n’y a pas grand chose à dire, mais vous avez déjà remarqué la chose sur le début de cette page 😉

A l’œuvre!

L’appréhension qu’il pouvait y avoir au début chez nos initiés a complétement disparu! Ils n’hésitent pas à bondir entre les cailloux pour déplacer un flash, nous communiquer quelque chose, ou découvrir une coulée majestueuse. Dès que la passion intervient, tout est possible.

On profite ensuite de la rivière pour des clichés digne de calendrier, puis on prend le chemin du retour. Encore quelques photos ça et là, un passage de vire éprouvant mentalement pour certains et on surgit au milieu des visiteurs ébahis.

Dehors il fait toujours juste bon – ouais, enfin… froid quoi- et on se dépêche de rejoindre une belle mousse au chaud!

Ça parle full-frame, grand angle, sigma, f1.8 mais en écoutant attentivement, on arrive quand même à s’en sortir! On vous l’accorde, les termes fractios, croll, siphon et gours nous restent plus parlants mais… à chacun sa passion 😉

Une belle journée qui s’achève, avec une super ambiance tout du long, des conseils précieux, des belles images et une entraide pour le portage comme cela fonctionne toujours entre nous, belle équipe! A quand le portrait des Fées?

Souvenir d’une belle sortie!

Chloé

Photos (avec l’accord de leurs auteurs) :

N’hésitez pas à faire appel à eux, ils brillent derrière leur objectif dans n’importe quel milieu, la preuve en est sur ces clichés!

2 commentaires sur « Water and flash! »

  • Qualité photographique bluffante en effet; et pas des moindres! De quoi en faire un superbe calendrier à mettre en vente au guichet des grottes de Vallorbe, pourquoi pas? 😉 Bravo les artistes! Je constate que Marc est un passionné des bains froid! Un futur spéléonaute pour découvrir la suite de ce réseau si bien gardé par cette omniprésence de l’eau créatrice de ces merveilles?…

    • Bon à savoir : les journées ‘photos’ organisées dans cette cavité sont soumises à autorisation. De plus, les images doivent être transmises à la société des grottes qui peut en faire usage à fin de publicité (en citant l’auteur).

      Peut-être que nous serons en grand format, sur le panneau à l’entrée de Vallorbe ?

Les commentaires sont fermés.