Topo-école à la petite grotte aux Fées

L’approche se fait en raquettes pour ceux qui en ont et au rang de pisteurs pour ceux qui suivent en bottes… Heureusement; la neige est plus dure que la dernière fois!

Parvenus à l’entrée de la grotte, ou quelques « Follatons » en vadrouille devaient s’amuser à nous balancer des paquets de neige depuis le dessus du porche (!)  En tout cas ont en à tous pris quelques uns sur la tête! Ce n’était pas les meilleures conditions pour mettre en route nos délicats appareils de mesure!

Mais une fois ces difficultés surmontées et le point zéro établi; la prise des mesures peut débuter et les dessinateurs du jour; Marc et Millepattes faire leurs début au PDA  ( Mini écran tactile qui enregistre les mesures du lasermètre par liaison Bluetooth et les converti en plan filaire que les dessinateurs n’ont plus qu’à relier à l’aide d’un stylet ).

Le fond de la première galerie est recouvert de glace et de belles stalactites de cette même matière ornent le plafond; il s’agit donc de se faufiler parmi ce dédale en évitant la casse au maximum.

joomplu:1217

joomplu:1202

De plus, un superbe courant d’air est aspiré par la caverne et nous glace le sang à mesure que nous progressons mètre après mètre! Ce n’est évidemment pas l’activité rêvée pour se réchauffer à cet allure de limace! 🙁

joomplu:1220

Après une quarantaine de mètres de relevés; tout le monde est transi de froid; le Millepattes au stylet, commence à attraper la maladie de Parkinson et na plus besoin de « dessiner » les contours des parois; cela se fait tout seul!!

Il est temps d’avancer un bout et d’aller se réchauffer dans la salle au-dessus de la Chatière; là ou le volume atténue le courant d’air maléfique!

joomplu:1204

Là; Séb et Yves profitent de faire une séance d’essais photos aux flash esclaves; pendant que le reste de la troupe se restaure. Les résultats ne sont pas bons, car clairement surexposés. De plus, des problèmes de synchronisation des cellules nous obligent à mettre un terme à la séance photo.

joomplu:1203
(Yves Bullot – explosion nucléaire dans la petite Grotte aux Fées)

Après, retour en arrière pour reprendre la leçon et poursuivre les relevés jusqu’au point « 1.9 » soit l’endroit ou la galerie se dédouble en hauteur…

joomplu:1228

Une mignonne chauve souris et même découverte nichée dans un petit creux du plafond!

joomplu:1227

L’heure avançant et le froid se faisant à nouveau mordant; décision est prise de s’en tenir là pour aujourd’hui… De bonnes bases ont étés acquises et la suite se fera lors de conditions un peu plus clémentes!

Le retour s’organise une fois tout le matos soigneusement remballé; le Millepattes ayant pris un peu de retard sur le chemin, décide de couper court et se met sur les fesses afin de se laisser glisser entre les lacets du sentier! Grand succès; dès que la troupe est dépassée; celle-ci prend la suite et dévale la pente tel un toboggan géant dans les éclats de rire au point que nos trois jeunes en redemandent et n’hésitent pas à remonter une fois le chemin afin de jouir d’une deuxième descente encore plus rapide une fois la trace bien marquée! 😉

C’est clair que la forme aurait été un bémol moins bonne après une traversée des Fées… Mais le Millepattes avait quand même quelques douleurs bien présentes dans ses pattes après cette expé; non dû à la fatigue; mais bien du refroidissement de toute la machine qui amène au même résultat!

Une fois de retour au parc; c’est une véritable soupe qui nous acceuille au sol; la neige étant plus riche en eau que jamais; les voitures seront, cette fois, vite dégagées!

Le Millepattes.

Autres images de la journée, suivez le lien :  Autres photos du 21 février 2015