Passport Vacances 2010 – 2ème édition

 

Avant de se rendre sous le porche de la grotte; quelques explications au moyen de la topographie des lieus, étalée sur le côté d’un véhicule, sont les bienvenues pour que les jeunes ouailles réalisent l’ampleur de la cavité ou ils vont bientôt s’engouffrer…

Une fois la partie théorique assimilée, la petite troupe, composée de Pierre et Helma, Franklin et son fiston Steve ( le fils à dépassé son géniteur en taille! ) Sébastien et le Millepattes ne seront pas de trop pour accompagner 8 petits visiteurs avides de découvertes.

Une fois tout ce petit monde équipé sous le porche, la visite peut démarrer, non sans avoir, cette fois par manque de gardes-parcs, embarqué les sacs jusque au début de la 1ère salle, afin de ne pas tenter le diable!

joomplu:187Une fois les bagages et pique-niques déposés au sec, une petite séance photo s’improvise au-dessus du lieu-dit « le Tambour », promontoire argileux se situant dans un petit retour de la 1ère salle…

La visite peut démarrer avec Pierre en tête de file et le prochain arrêt se situe à l’aplomb de la cheminée de 22 mètres de la 2ème salle, ou quelques explications sur les techniques d’ escalade sont données par notre guide du jour.

Puis, un petit retour en arrière et nous rejoignons le « Passage à grand père », passage bas donnant accès à la « Faille des Lausannois »  ou Pierre explique les techniques de minage qui ont permis, après 4 ans d’acharnement, de recouper un petit méandre donnant accès à la nouvelle partie de la cavité.

C’est donc au départ de la « galerie des Princes charmés », une fois le carnet rempli, que la visite des lieus peut véritablement commencer…

Une petite séance photos s’impose à la Salle des Moines, puis, des explications complémentaires sont données à la Salle du Boulet, ou, entre autres, un magnifique fémur d’ursus spéléus se trouve enchassé dans une fissure de la paroi… Espèrons que d’ici 15 à 20.000 ans, de futurs explorateurs ne retrouvent pas dans les profondes galeries du réseau, des ossements d’homos-spéléus, ne peut s’empêcher de lâcher le Millepattes!

Le convoi s’ébranle maintenant en direction de la Souricière, ou un ralentissement se fait forcèment sentir et où Franki et le Millepattes se retrouvent à fermer la marche en traînant leurs kits chargés de diverses boissons et petits ravitaillements!

Tout ce petit monde se retrouve à la prestigieuse  » Salle du miroir des Fées » ou une pause est la bienvenue avant de reprendre l’exploration de la galerie du « Cadeau d’anniversaire »… Tout le monde aura enregistrer la date fétiche du 27 janvier 2004, ou l’inventeur de cette galerie y a débouché, via le « Passage de l’au-delà » le jour de son anniversaire…

joomplu:181La progression est rapide le long de cette galerie richement concrétionnèe et nous nous arrêtons un moment à la « Salle des intestins » ou, les bas reliefs décorant le sol sont, on ne peut, plus descriptifs!

Ensuite de quoi; tout le monde dévale le boyau descendant pour atteindre le carrefour Lac des fruits défendus-Polaire ou une laisse d’eau, consécutive à un récent débordement du Lac des fruits défendus, complique un peu le passage du point bas, vu qu’ily a là, largement de quoi remplir les petites bottes!

Cette fois, la pause au bord du lac est de courte durée; la jeunesse n’apprèciant pas l’imobilisme, ils ont vite repéré le haut goulet faisant shunt vers la galerie Polaire, afin de s’y engouffrer!

Pour cette fois, le Millepattes fera l’impasse sur ce boyau boueux et retounera au carrefour principal, attendre le retour des « Mimis-glaiseux »!

{joomplu:195}Après la « pause-Boxer » ( pour les grands!) en formation compacte dans un lieu quelque peu resseré, le retour peut être envisagé et la formation en colonne se reforme pour prendre le chemin de la sortie…

Le retour se passe sans problème; il semble même que les grillots soient impatients de retrouver la lumière du jour, vu le rythme que prend la caravanne!

joomplu:174Parvenu au terme des Princes charmés, Steve complète le carnet de présence et nous rejoignons la porte ou Pierre a démarré l’évacuation des cailloux encombrant la plateforme au moyen du bidon ad-hoc, pendant que Franki et Millepattes se débattent avec un problème; (une fois n’est pas coutume), de clé récalcitrante qui ne veut plus sortir du cylindre!

Mais, après de patientes manoeuvres sans s’énerver, c’est de la mécanique d’horlogerie, ne l’oublions pas, la clé fini par abdiquer et un nettoyage du cylindre résoudra finalement le problème, et la porte peut-être refermée en douceur…

Nous retrouvons notre jeunesse du jour, déjà déséquipée sous le porche d’entrée, attaquant à belles dents leurs pique-niques et nous faisons de même une fois  au sec, avant de descendre à l’entrée de la petite grotte ou quelques intrépides vont même y faire un détour alors qu’ils sont déjà rechangés pour aller dans les voitures!

Puis, l’heure de rentrée approchant; le dernier effort consiste à remonter au parc à voitures avec équipement et bagages et à se répartir dans les véhicules… C’est là qu’un petit marchandage s’organise entre Pierre et Franklin, qui ,craignant pour la sellerie de leurs véhicule récents se font des propositions dans le style  » je t’échange un sale contre un propre, t’es dac?  »  😉  Le Millepattes, qui réside à Vallorbe, pourait bien à l’avenir, ouvrir un salon-lavoir, afin de résoudre le problème et rendre la « marmaille » propre en ordre à leurs propriétaires-légitimes!

Mais, ce fut une belle journée; pas trop fatigante pour l’équipe explo-topo et sympa également côté météo, puisque une heure après notre départ, un vrai déluge s’abattait sur la région!

Le Millepattes.